EPRD et EHPAD – Épisode 4 : Préparer et présenter l’EPRD et le PGFP

[su_spacer size=”10″]

Comment préparer et présenter efficacement l’EPRD et le PGFP aux autorités tarifaires ?

[su_spacer size=”10″]

Suite aux précédents articles relatif au bilan des années antérieures, à la définition des orientations pour l’avenir, et à la simulation de l’évolution des tarifs nous terminons notre guide méthodologique « EPRD en EHPAD : 4 étapes pour réussir votre EPRD ». Ce dernier article explique la manière de préparer et présenter l’EPRD et le PGFP aux autorités tarifaires, en 3 points.

Identification des marges de manoeuvre

L’établissement a constaté les différents déséquilibres financiers et tarifaires et fait en sorte d’arbitrer entre les projets à réaliser. Il a maintenant les moyens d’identifier quels doivent être les efforts à mettre en oeuvre pour présenter un EPRD et un PGFP équilibrés.

[su_spacer size=”20″]

Vérification de la cohérence du budget

Dès lors que l’établissement connait les marges de manoeuvre dont il dispose, il va pouvoir valider la cohérence de l’EPRD et du PGFP qu’il souhaite présenter. Cette opération se réalise en confrontant les informations budgétaires à présenter aux principaux ratios de diagnostic financier.

[su_spacer size=”20″]

Transmission de l’EPRD et du PGFP

L’EPRD et le PGFP sont maintenant prêts à être diffusés. L’établissement doit cependant opérer quelques contrôles avant de transmettre les documents aux autorités tarifaires et de communiquer sur son budget.

  • Le premier de ces contrôles est un contrôle final de cohérence : Cohérence du budget par rapport à l’annexe “Activité” ; cohérence de l’évolution des tarifs par section, au regard de l’évolution des charges de chaque section et des projets à mettre en oeuvre.
  • Le second contrôle est financier et pluriannuel : Equilibre du résultat d’exploitation sur toute la durée du PGFP, CAF positive sur la période de présentation, évolution favorable du fond de roulement et de la trésorerie.

[su_spacer size=”20″]

Les établissements devront fournir moins de documents budgétaires mais seront plus indépendants dans leur construction. Les autorités tarifaires n’interviennent que dans la validation des tarifs à appliquer et dans le contrôle de cohérence du budget présenté au regard des charges à couvrir.

Avec l’EPRD et le PGFP, le budget prend une dimension pluriannuelle. Il va être demandé aux EHPAD de définir leur trajectoire financière sur le moyen terme.

La complexité de l’EPRD et du PGFP ainsi que la nouveauté de ce mode de présentation du budget font que les EHPAD ont aujourd’hui besoin d’être accompagnés dans la sécurisation des données budgétaires qu’ils devront transmettre aux autorités tarifaires.
Cette nouvelle réglementation va obliger les décideurs des EHPAD à compléter leurs suites logicielles par des outils de prospective financière.

 

Téléchargez le guide méthodologique complet “EHPAD : 4 étapes pour réussir son EPRD”

[su_spacer size=”30″]

 

[su_row]

[su_column size=”1/2″]

Livre blanc, reussir, EPRD, PGFP, EHPAD, evolution, tarif, simulation, orientation, avenir, bilan, gestion

[/su_column]

[su_column size=”1/2″]

[inbound_forms id=”4281″ name=”Formulaire Livre blanc EHPAD – 4 étapes pour réussir votre EPRD”]

[/su_column]

[/su_row]