Focus sur l’usage et l’utilisation de fonctionnalités présentes et à venir

Chaque année et depuis le changement de calendrier budgétaire, les établissements sont confrontés à une problématique d’anticipation du compte financier de l’année N-1 pour la préparation de l’EPRD et du PGFP de l’année N. Afin d’utiliser les possibilités de l’application MGDIS Stratégie Financière pour la définition de ce compte financier anticipé, MGDIS rappelle les étapes importantes de la mise en place des documents budgétaires. 

Disposer d’une simulation dont l’année de référence est N-1 (issue d’une duplication de l’EPRD N-1)

Données du compte de gestion N-2 renseignées

– Bilan (validation / cohérence) 
– Compte de résultat principal 
– Comptes de résultat annexes 
– Tableau de financement 

Intégration des informations du RIA 1 avec la projection actualisée de l’exercice N-1

– Compte de résultat principal 
– Comptes de résultat annexe 
– Mettre à jour les investissements N-1 dans le diagramme de GANTT en cohérence avec le tableau de financement du RIA 

Une fois les informations N-2N-1… validées, duplication de la simulation et ensuite actualisation du présent.

Ajustement du compte 12

Export Ancre

Points de vigilance et interrogations :

– Ne pas faire l’actualisation du présent trop tôt pour conserver la cohérence du bilan ! 
– Projection des amortissements des immobilisations: doit-on rester sur la projection issue de l’actif immobilisé au 31/12/N-2 ou doit-on revoir cette projection intégrant les acquisitions immobilisées de N-1 ? 
Si les fiches d’immobilisations sont réalisées, cela peut s’avérer plus fiable d’actualiser la projection mais les immobilisations inscrites sur N-1 dans le Gantt ne doivent plus générer d’amortissement (risque de doublons). 
Sinon, on reste sur la situation antérieure des amortissements liés à l’actif immobilisé fin N-2, mais on ajuste au mieux dans la partie Projet les durées d’amortissement, les dates de mise en service et les montants des acquisitions N-1.