« Design Thinking » sur la future version de nos solutions de Pilotage Financier

L’objectif de ce type d’atelier est de faire émerger des utilisateurs des applications MGDIS, des idées d’évolution de nos solutions. Ces idées doivent être inspirées par 2 types de thématiques : 

Thèmes « stratégiques » : 

             1 – Comment intégrer la dimension « dette » pour enrichir le périmètre EPRD/PGFP de nos solutions ? 

             2 – Comment inclure le suivi budgétaire (suivi des consommations/RIA/etc.) dans nos solutions de pilotage financier ? 

             3 – Comment anticiper l’évolution de l’activité et son impact budgétaire en faisant une analyse médico-économique ? 

             4 – Quelle gestion de la trésorerie dans nos solutions de pilotage financier ? 

Thèmes « fonctionnalités » : 

             5 – Comment intégrer les « tendancielles » (valeurs, pourcentages, etc.) ? 

             6 – Quelles interfaces d’import/export et interopérabilité (Helios, GF, Ancre)? 

             7 – Quelles représentations des projets dans la future solution (diagramme de Gantt ou autres) ? 

             8 – Quelles représentations graphiques des données (cockpit de pilotage et communication) ? 

Club-client-sante-Design-Thinking

Cet atelier est composé de 3 étapes. 

1ère étape : chaque personne imagine à partir des thèmes prédéfinis des idées d’évolution sans en faire part aux autres participants. 

2ème étape : par groupe de 6 à 7 personnes, un à deux choix sont faits parmi les propositions des participants du groupe. Chaque équipe développe ces idées à partir de schémas sur un paperboard. 

3ème étape : une présentation est faite par une ou deux personnes de chaque groupe devant l’assistance. 

Les idées revenant le plus souvent furent :  

  • L’import des données à partir du logiciel de gestion financière 
  • L’élaboration compte financier 
  • La consolidation des données dans cadre du GHT,  
  • L’évaluation de l’activité 

Elles ont permis aux équipes MGDIS de valider certains choix qu’elles avaient déjà faits (ex : import de données) et de faire émerger quelques orientations qui n’avaient pas été imaginées comme prioritaires (ex : évaluation de l’activité).